jeudi 10 janvier 2013

Compte rendu de la journée de Tomi à l'hôpital !!!!

Bonjour à tous les amis de Tomi !

Comme promis voici un petit post (un peu tardif, une fois les enfants lavés, coiffés, nourris, couchés...) pour résumer un peu les opérations de la journée concernant l'hospitalisation du fiston à laquelle nous le préparons collectivement depuis plusieurs mois déjà !


résumé de l'épisode précédent : Tomi a des dents en mauvais état, et ne se laisse pas approcher, plusieurs dentistes ont tenté de lui faire ouvrir la bouche mais aucun n'a réussi à vraiment travailler avec Tomi. Il a donc fallu trouver un hopital et un stomato qui accepte de lui faire une anesthésie générale pour pouvoir traiter toutes les dents malades d'un coup. Grâce à une de nos bénévoles (Manue) qui travaillait à l'hopital de Dreux, nous avons pu trouver un chouette docteur qui a accepté de faire un effort pour s'occuper de notre petit bonhomme. Depuis fin octobre, nous préparons donc le petit Tomi en lui expliquant plusieurs fois par jour avec tous les bénévoles et sa maman comment ça se passe dans une salle d'opération, et comment il faut tirer la langue, faire "aaah", se laisser approcher pour prendre la température, se laisser examiner avec un stéthoscope etc...

et ça a payé :-) le grand jour était aujourd'hui.

Ce matin, Tomi devait être à jeun pour se faire hospitaliser, alors nous avions caché tous les paquets de céréales et autres yaourts, jambons, bouts de pain qui trainaient dans la maison. Tomi a cherché mais n'a pas trouvé de nourriture, et sa maman lui disait "plus tard" pour le faire patienter... 
Toujours calme, nous l'avons emmené donc à l'hopital de dreux. très vite, nous sommes arrivés dans la chambre en chirurgie ambulatoire, où rapidement Fred, le compagnon de Manue, nous a rejoint. Fred est infirmier anesthésiste (ça tombe bien !) et il était déjà venu deux fois à la maison pour faire connaissance avec Tomi. Ainsi il était avec des gens qu'il connaissait au moins un peu.

Il a fallu faire enfiler la superbe chemise d'hôpital à Tomi. Je tente un premier essai lamentable, en essuyant un refus aussi catégorique que sonore de Tomi. Il ne voulait vraiment pas se déshabiller ! Sa maman s'en est brillamment sortie en l'emmenant aux toilettes et lui enlevant les vêtements les uns après les autres, tout en chantonnant, puis en lui enfilant la chemise tout en douceur. ça a pris quelques minutes mais au moins il était prêt.
L'infirmière qui est venue ensuite lui a demandé si elle pouvait lui mettre le bracelet d'identification, et à ma grande surprise Tomi s'est laissé faire de bonne grâce en lui tendant le bras avec un sourire

le bracelet des champions et le piou-piou, toujours fidèle au poste


Puis Tomi a été emmené au bloc, où sa maman l'a accompagné. Le temps de se changer pour mettre une superbe blouse bleue et la charlotte assortie, sa maman était prête à l'accompagner au pays des rêves. Il n'était pas rassuré, mais a été courageux, aidé en cela par deux peluches Mario et Piou-Piou jaune, ainsi que sa couverture beige fétiche (voir photo)

le docteur maman est appelé en salle d'anesthésie


 Il s'est légèrement débattu lorsqu'on lui a mis le masque mais au final il s'est endormi comme une pierre, le gaz faisant son office. 


Sa maman m'a ensuite rejoint et nous sommes partis prendre un café, pour attendre environ une heure que les soins dentaires de Tomi se fassent. Ensuite le staff médical nous a appelé en salle de réveil, où là Tomi n'allait plus bien du tout : crise terrible, pleurs, tremblements, Tomi avait froid (l'effet des médicaments) et était particulièrement stressé par le fait d'avoir une aiguille dans la main reliée à un tube. Nous avons pu le remonter dans sa chambre. Pour le calmer, il aura fallu lui enlever sa perfusion, lui enlever les sparadraps, lui remettre ses vêtements et lui laisser arracher les fils de suture qui le gênaient dans sa bouche. Au bout d'une heure on a retrouvé le Tomi que nous aimons tous, souriant et gai.

Une fois le médecin passé et une dernière visite de Fred et de sa collègue (chapeau les gars !!!) Tomi a eu l'autorisation de partir. Il n'en a pas fallu plus pour qu'il parte à la Sonic - comprendre au pas de course avec le buste penché vers l'avant et les bras tendus en arrière... pas évident de courir comme un héros de jeu vidéo, mais il ne s'arrête pas à ce genre de détails notre fiston.

Pas démonté pour un sou, quand on passe devant le relais H de l'hôpital, il subtilise discrètement un pain au chocolat et une boite de Tic-Tac. Je lui explique qu'il faut payer avant de partir avec, et il fait une jolie phrase à la serveuse, je paie et il poursuit sa course vers la voiture. 

Avec sa maman, nous lui demandons si on rentre maintenant à la maison, et il nous dit "non, KING JOUET". il a associé la visite de l'hôpital avec une visite chez le marchand de jouets pour lui prendre une peluche... Vu qu'il vient juste de se faire arracher trois dents, on s'est dit qu'on pouvait bien donner un coup de main à la petite souris. Direction le magasin de jouets où il a choisi un piou-piou bleu ce coup-ci :-)

Piou-Piou force bleue !


Retour à la maison, on n'a pas l'impression qu'il vient de subir une opération avec dans l'estomac un pain au chocolat et quelques tic-tac depuis la veille au soir (il est 16h). Je pars chercher Louis à l'école avec Tomi, qui du coup croise son ancienne maîtresse et lui dit bonjour ("qu'il a grandi!") et un gros bisou à Manue qui était là pour chercher sa fille !

En résumé, une bonne journée, les perturbations de Tomi ont été réduites au minimum grâce au super boulot de préparation de tous les bénévoles et de sa maman, ainsi qu'à la super prise en charge à l'hôpital, où le personnel a été aux petits oignons pour Tomi et aussi sa maman qui n'en menait pas large (mention spéciale à Fred, qui avait apppris une comptine spéciale pour l'occasion !!).

ça doit faire mal...


Tomi est allé se coucher sans se faire prier, avec un somnifère léger et du doliprane pour la douleur, il ne s'est pas relevé depuis j'imagine que ça va du coup....


Pour conclure, Bravo à tous, et bonne nuit !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire